« Et si on s’en passait » − le dossier complet est en ligne !

20 Minutes, édition du 5 juin 2020.

Le dossier « Et si on s’en passait », signé par la journaliste Aude Lorriaux, est disponible !

Initiative originale, ce dossier a été publié en sept fragments. Dans une première salve, trois textes ont été diffusés sur le site web de 20 minutes et deux dans le présent carnet de recherche. Ensuite, ce dossier a ensuite fait la Une de l’édition papier du 5 juin 2020, accompagné d’un article en plein page de présentation de la recherche et de ses résultats. Pour terminer c’est un podcast a été diffusé sur la chaîne dédié de notre partenaire.

Pour les retrouver tous, il suffit de suivre les liens suivants (dans l’ordre de publication).

  • Sur le site web de 20 minutes, publiés le 2 juin 2020 :

1. Comment et pourquoi on a fabriqué, avec la pilule, de fausses règles
2. Peut-on se passer des saignements sous pilule sans danger ?
3. Mais pourquoi les femmes ont-elles encore des règles sous pilule ?

  • Sur le carnet du projet PLACES, publiés le 2 juin 2020 :

4. Pourquoi les labos vendent-ils des pilules qui créent de fausses règles ?
5. Ces femmes qui suppriment leurs menstruations

  • En une de l’édition papier de 20 minutes du 5 juin 2020 :

6. Le défi de vivre dans règles (PDF)

  • Sur la chaîne de podcast de 20 minutes, publié le 25 juin 2020 :

7. #EtSiOnSangPassait ou comment des femmes ont arrêté leurs règles sous pilule

Ce dossier est le premier résultat de l’enquête menée conjointement par Aude Lorriaux et Julie Ancian, chercheuse en sociologie du genre, de la violence et de la santé (cf. L’équipe du projet PLACES). Cette enquête avait comme objet de questionner le saignement systématique des femmes sous contraception hormonale, celui constituant un lourd fardeau à porter au quotidien qui ne pourtant aucune justification médicale.

Cette enquête collaborative a été menée dans le cadre du projet PLACES, en partenariat avec le média 20 minutes, et a pour objectif d’explorer et de faciliter les projets collaboratifs entre chercheur.e.s en sciences humaines et sociales et journalistes. Par ces collaborations, le projet cherche à renforcer les liens entre ces deux communautés professionnelles, les sortant d’un rapport d’extériorité et sans négliger les spécificités professionnelles propres à chacune.

Presse et média

Cette enquête a fait l’objet d’une actualité sur le site internet de l’EHESS et d’un article dans le magazine Marie Claire.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search